Harry Potter & les Reliques de la Mort - Partie II

Par C. le 11 août 2011 | Cinéma | 4 Commentaire(s)

Sans titre 1

Ça y est. Le dernier opus d'une saga qui aura duré plus de 10 ans est enfin sorti au ciné, amenant des milliers de personnes, comme chaque année, à se ruer dans les salles. On se souvient encore de la féerie du premier, sorti à la fin de l'année 2001, faisant découvrir au non-initiés un univers riche et fabuleux. On se souvient de la sortie du deuxième, rempli de suspense. Tout comme on se souvient de l'esthétique gothique du troisième. Les trois premiers furent assez bons, chacun a leur manière. Les 3 suivants me semblèrent beaucoup moins bien ou en tout cas, pas aussi plaisants que les précédents. Est-ce parce que j'avais soudainement grandi, nageant alors en pleine adolescence ou est-ce que c'est ce changement incessant de réalisateurs, provoquant alors une irrégularité dans la saga, qui m'avait fait un peu décroché ? Un peu des deux, certainement.

Malgré cette irrégularité, il faut dire que cette saga cinématographique vaut le coup (même si on est d'accord que les livres sont bien mieux). Parce que chaque ambiance différente réussit à divertir et surtout parce que peu importe le film, il y a ce truc, ce truc propre à l'univers inventé par JKR qui nous offre une aventure non seulement captivante mais aussi très riche. L'aventure Harry Potter dégage un potentiel énorme et je suis bien curieuse de voir ce qui pourrait déloger le sorcier myope dans les années à venir...

rogue

La première partie de l'ultime opus sortie en novembre dernier m'avait laissé une très bonne impression. Il faut dire qu'après la (mauvaise) adaptation du cinquième et sixième livres par David Yates, il y avait de quoi avoir peur. La séparation du septième tome, bien que cela semblait surtout répondre à des calculs commerciaux, paraissait dès lors comme une bonne idée, permettant aux réalisateur et scénaristes de prendre leur temps et de développer les enjeux les plus profonds de cette terrible saga. Si certains ont pu regretter le manque d'action de cette première partie, le second film nous promettait un combat final on ne peut plus épique de plus de 2 heures.

Le début est un peu lent et possède un rythme lourd tel que l'on pouvait le retrouver dans la première partie et que, bizarrement, j'adore. C'est quand Harry arrive à Poudlard, que la bagarre commence. Malheureusement, la bataille épique du bien contre le mal que l'on nous promettait n'est pas là, où en tout cas, ne fait pas vibrer comme celle du bouquin a pu le faire.

Le problème de ce film, c'est que tout semble banal : Les morts de personnages importants deviennent insignifiantes, les répliques censées être émouvantes ou drôles ne le sont pas, et surtout les scènes d'actions sont inexpliquées et bâclées.  Ce dernier élément a pour effet de nous faire ressentir une certaine distanciation devant le combat qui se déroule sous nos yeux et donne l'impression que nous ne sommes pas directement plongé dans l'action. Bien que la bataille soit esthétiquement très belle, cela laisse quand même un petit sentiment d'amertume. Surtout lors de l'affrontement Voldy/Harry qui est un peu facile, vite expédié et qui manque d'intensité. Alors que si il y avait un moment qu'on était censé vivre avec nos tripes, c'est celui-ci.

En conclusion, un étonnant manque d'émotion et de saveur.

Outre cela, il est important de regretter certaines simplifications (aucune explication sur la cape !), beaucoup de détails inexpliqués et ambigus qui rendent quand même l'histoire difficile à comprendre pour ceux qui n'ont pas lu les livres, comme par exemple le passage dans la gare immaculée ou la pierre de résurrection qui revient comme ça par surprise. A cela s'ajoute quelques répliques niaises ("Harry restera toujours dans nos cœurs"), un prologue aussi ridicule que dans le bouquin et un énorme regret pour l'absence du passé de Dumbledore puiqu'on le fait juste passer pour une belle ordure.

Mais heureusement, Alan Rickman, encore plus brillant qu'à l’accoutumée sauve tout lors de la magnifique scène de la pensine. Là est le moment émouvant, "épique" du film. Un acteur de talent pour un personnage aussi passionnant que complexe et un des meilleurs chapitres des 7 tomes réunis.

Et reste, malgré ces défauts, cet émerveillement propre à l'univers d'Harry Potter qui fait toute la réussite de la saga et qui empêche totalement d'être déçu. Et ça, c'est magique.

HP and the Deathly Hallows, réalisé par David Yates, 2010 | Avis écrit en juillet 2011 | 12/20


Le(s) Commentaire(s)

    Posté par : Wilyrah
    Le 17 août 2011 à 13:53

    SUPER article ! Je te rejoins complètement sur toute la ligne (ou presque), particulièrement ce passage :

    "Le problème de ce film, c'est que tout semble banal : Les morts de personnages importants deviennent insignifiantes, les répliques censées être émouvantes ou drôles ne le sont pas, et surtout les scènes d'actions sont inexpliquées et bâclées. (...) Surtout lors de l'affrontement Voldy/Harry qui est un peu facile, vite expédié et manque d'intensité. Alors que si il y avait un moment qu'on était censé vivre avec nos tripes, c'est celui-ci."

    Et nous sommes d'accord le passage de la Pensine est vraiment le plus intense. De toute façon, le chapitre du Prince's Tale est le meilleur de la saga dans les livres donc ils avaient intérêt d'être à la hauteur. Et Alan Rickman assure encore comme un dieu, mais ce n'est pas nouveau.

    Une page de dix ans se referme, on ressent une petite amertume et une certaine nostalgie.

  • Posté par : Caro
    Le 18 août 2011 à 17:39

    Merci :)

    Oui tout à a fait, un peu d'amertume et de nostalgie ..

  • Posté par : Wolvy128
    Le 28 août 2011 à 14:50

    Bonjour, je ne vais pas être très original car je te rejoins tout à fait sur ce dernier film de la saga. A savoir que j'ai moi aussi eu l'impression que tout était expédié et particulièrement le combat final qui manque de saveur et d'émotion. Je pense par exemple au duel entre la maman Weasley et Bellatrix qui va beaucoup trop vite. Bellatrix est censée être une Mangemort redoutable et elle est anéantie en quelques secondes par une mère au foyer. Bref, j'aurais vraiment souhaité qu'on s'attarde un peu plus sur certains éléments quitte à perdre un peu en intensité.

    Quant au passage de la Pensine, je l'ai moi aussi trouvé très réussi. Il donne beaucoup de profondeur au personnage énigmatique qu'est Rogue et l'émotion est vraiment palpable.

    Au final, le film reste bon et plutôt agréable mais ce n'est pas le meilleur de la saga selon moi :)

  • Posté par : alamissamoun
    Le 16 oct. 2011 à 19:01

    J'ai décroché avec la franchise Harry Potter il y a déjà un bon moment, ce dernier épisode ne déroge pas à la règle, superficiel, vite expédié. Une déception.

Poster un commentaire